FESTIVAL
ACADIEN

gala de la chanson
Logo - Jacques Boucher Architecte Ltée

À PROPOS

VISION

Le Gala de la chanson de Caraquet est un pôle reconnu de la vitalité et du développement de la chanson francophone en Acadie

MISSION

Le Gala de la chanson de Caraquet est un organisme à but non lucratif dont la mission est de découvrir, développer et promouvoir la relève de la chanson francophone en Acadie. Ses actions s’adressent au grand public, particulièrement auprès des communautés de la Péninsule acadienne et des provinces de l’atlantique. Il favorise un développement du public et de l’appréciation de la chanson en offrant des opportunités de rencontres signifiantes entre ces artistes et les communautés.

VALEURS

La coopération

Le Gala de la chanson privilégie, lorsque c’est possible, le travail en partenariat et/ou en réseau, en veillant toujours à valoriser les organismes avec lesquels il collabore et à ne pas dédoubler ou à porter atteinte au mandat ou aux activités des autres organismes qui oeuvrent dans le secteur littéraire ou culturel. 

L'action durable

Le Gala de la chanson inscrit son action dans la durée et envisage sa mission dans une logique d’aménagement culturel du territoire, en facilitant l’accès aux propositions artistiques, de haut niveau dans la Péninsule acadienne et en y consolidant un milieu propice au développement de la chanson francophone et acadienne. Ses actions sont pensées de façon proactive, globale et interdisciplinaire. 

L'équité et inclusion

Le Gala de la chanson adopte des pratiques exemplaires pour assurer un accès équitable et inclusif à ses outils, programmes et activités, sans discrimination fondée sur le sexe, l’âge, la race, la religion, l’identité ou l’orientation sexuelle, l’incapacité physique ou le statut familial.

La juste rémunération des artistes professionnels

Le Gala de la chanson reconnaît et valorise la nature unique de l’expertise et du travail des artistes professionnels qu’il contracte ; il les rémunère de façon juste, en s’inspirant des grilles tarifaires en vigueur dans le milieu, lorsque disponible.  

Le respect

Le Gala de la chanson s’engage à favoriser un environnement sain, respectueux et libre de toute forme d’inconduite sexuelle, de harcèlement et d’abus de pouvoir.

La transparence et l'imputabilité

Le Gala de la chanson accorde une attention particulière au bon fonctionnement de ses instances démocratiques et favorise la prise de décisions par consensus ; il met en place les moyens nécessaires pour que ses membres et ses partenaires soient tenus au courant de l’évolution de l’organisme. 

ACTUALITÉS

HISTORIQUE

C’est le père Louis Duguay qui, dans les années soixante, commença à organiser des boîtes à chansons, à Caraquet.  En 1969, il créa le premier Gala de la chanson acadienne qui connut un vif succès. L’année suivante, en 1970, Ghislaine Foulem mis sur pied une organisation capable d’assurer la permanence de ce concours.   

Au tout début, le Gala s’adressait à différentes formes d’art : chanson, poésie et musique instrumentale. Par la suite, le mandat du Gala s’est précisé : Découvrir, développer et promouvoir la relève de la chanson francophone en Acadie.

C’est en grande partie grâce à l’étroite collaboration avec le Festival acadien de Caraquet que le Gala s’est développé, faisant partie de sa programmation estivale.  Organisé par un comité indépendant depuis ses tout débuts, il s’incorpore officiellement en 2003, pour devenir le Gala de la chanson de Caraquet Inc., un organisme à but non lucratif, ayant son propre conseil d’administration.

Le Gala de la chanson de Caraquet est depuis, un incontournable tremplin pour notre relève musicale francophone en atlantique. Il offre non seulement de la formation de scène de qualité, mais permet à notre relève de rayonner lors de sa grande finale. Le Gala a vu naître plus de 600 artistes émergents desquels font partie : Lisa LeBlanc, Chloé Breault, Matt Boudreau, Jean-François Breau, Wilfred LeBouthillier et Annie Blanchard, pour ne nommer qu’eux. En 2018, il crée le Petit Gala de la chanson, un évènement concours réservé aux jeunes de 6 à 13 ans. Le Petit Gala nous permet de contribuer à l’excellence de nos futurs ambassadeurs de la culture francophone en Atlantique et il connaît un grand succès depuis sa première édition. La mission de Gala de la chanson de Caraquet : Découvrir, développer et promouvoir la relève de la chanson francophone en Acadie de l’Atlantique.

CONSEIL D'ADMINISTRATION

Jackie Breault, présidente
Mélissa St-Pierre, vice-président
Claude Gallant, secrétaire-trésorière
Valérie Gionet, conseillère
Geneviève Lanteigne, conseillère
Gary LeBlanc, conseiller
Denis Ferron, conseiller

TROPHÉE

en 1994, Gilbert LeBlanc réalise un trophée original pour le Gala de la chanson de Caraquet destiné à être remis aux lauréats et lauréates dans les catégorie auteur-compositeur-interprète, interprète, Chanson étoile, et le prix du public. La statuette porte magnifiquement l’esprit du Gala de la chanson. D’une hauteur d’environ 25 cm, elle représente une figure humaine stylisée dont la forme évoque aussi bien la musique que l’idée de la mer. Sa forme de « V » peut suggérer la victoire ou représenter la forme d’une harpe dont les cordent correspondent à une portée musicale. La présentation d’un trophée de cette qualité reflète l’importance que revêt le Gala aux yeux des artistes acadiens de la chanson et pour le public. 

 

GILBERT LEBLANC, SCULPTEUR – Originaire de Dalhousie au nord du Nouveau-Brunswick, Gilbert LeBlanc vit à LaPlante près de Petit-Rocher au Nouveau-Brunswick depuis 1981. Il détient une formation de sculpteur sur bois du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick. Au cours de sa carrière, il a exploré une belle diversité de matériaux dont le bois, la pierre, le fibre de verre, l’acier et la joaillerie en argent. Sa fascination pour le métal, qui date de l’enfance, prendra au fil des ans une place importante dans son travail de création. 

Le talent de Gilbert LeBlanc et sa capacité en tant que sculpteur le mèneront à représenter la province aux Jeux de la francophonie à Paris en 1994. Il a réalisé plusieurs sculptures, conçu des prix de mérite en bronze et participé à diverses expositions de groupe au Canada et à l’étranger. En 1992, il suit une formation en fonderie d’art à l’Ontario College of Art and Design qui lui donne les outils afin d’ouvrir chez lui l’une des premières fonderies d’art aux Maritimes. Toujours à la recherche de nouvelles entreprises créatrices, il fonde en 1995 la Galerie Roche à Petit-Rocher. Ses oeuvres font partie des collections du Musée du Nouveau-Brunswick et du Musée acadien du Québec à Bonaventure. 

La vie de famille a toujours été un thème de prédilection de l’artiste. Toutefois, au tournant du millénaire, il revient à la sculpture abstraite explorant le monde de la percussion, le hasard qui donne naissance à des oeuvres empruntant leurs formes arborescentes et à des organismes génétiquement modifiés. Artiste reconnu sur la scène actuelle des arts au Nouveau-Brunswick, le nom Gilbert LeBlanc est associé à une image d’excellence. 

GALERIE PHOTO

MESSAGES

Serge CormierDÉPUTÉ FÉDÉRAL D’ACADIE-BATHURST

Grâce au financement accordé par notre gouvernement, le Gala de la chanson de Caraquet continuera à soutenir l’épanouissement et le rayonnement de la communauté acadienne et francophone de l’Atlantique.   Le Gala de la chanson, c’est plus qu’un concours; c’est un lieu de formation unique qui permet à de nombreux artistes émergents d’approfondir leur démarche artistique et d’entamer de solides carrières en musique.  Nous sommes heureux d’avoir un évènement comme celui-ci dans la circonscription d’Acadie-Bathurst.

Extrait du communiqué de presse du 21 février
Conférence de presse du 50e Gala de la chanson