Francine Poitras

Francine Poitrs
Crédit photo
Site Web de l'artiste
Grand-Sault
Nouveau-Brunswick

Originaire du Nouveau-Brunswick, Francine Poitras a étudié le piano et l’art dramatique à l’Université de Moncton avant de faire un baccalauréat en chant classique à l’Université Laval à Québec. Elle s’est ensuite perfectionnée aux États-Unis (New York et Santa Barbara), où elle a appris à maîtriser différents styles populaires (jazz, comédie musicale, gospel). Francine a aussi étudié les relations entre l’oreille et la voix auprès d’Alfred Tomatis à Paris et elle a poursuivi sa formation de musicienne au Québec avec Gaston Rochon pour l’harmonie jazz, ainsi qu’avec Cyrille Beaulieu et Réal Ayotte pour le piano.  À Hawaii, elle a travaillé l’improvisation avec la chanteuse Rhiannon, une collègue de Bobby McFerrin depuis 30 ans. Plus récemment, elle a étudié le Estill Vocal training à Montréal.

Au cours de sa carrière, elle a tenu des rôles chantants au théâtre (Le Bourgeois gentilhomme de Molière, La voix d’Orphée de Jean-Pierre Ronfard) et elle a contribué à la trame sonore de plusieurs films (Primary Colors, Free Willy II, Tu as crié “Let me go“, Histoire de pen, etc). Francine Poitras a créé en 1992 le premier personnage chantant du Cirque du Soleil, dans Saltimbanco, avec le compositeur René Dupéré, mettant au point le « langage inventé » qui, depuis, est resté la marque du célèbre cirque québécois. Elle a également prêté sa voix au disque Saltimbanco. Avec cette production, elle a parcouru le monde, se présentant plus de 1 000 fois sur scène pour interpréter le rôle de la femme-oiseau. Elle a ensuite contribué à de multiples projets spéciaux du Cirque en chantant devant des foules immenses, entre autres en Italie, en Afrique du Sud, en Russie, en Scandinavie, en France et en Espagne. Elle a joué dans la production Soleil de minuit (anniversaire conjoint du Cirque et du Festival de jazz) et dans le spectacle A taste of Cirque (sur le bateau de croisière Constellation, de Celebrity Cruises), allant des Caraïbes jusqu’en Europe. En 2015 elle était parmi les 8 solistes choisis pour participer au Grand Concert du 30ième anniversaire du CDS présenté à l’Église St-Jean Baptiste de Montréal.

En parallèle, la chanteuse a constamment produit ses propres spectacles : un duo de jazz avec le guitariste Marc Villemure en 1991 et un spectacle-hommage à Joni Mitchell en 1996 et 1997, Woman of Heart and Mind, que le public a chaleureusement accueilli, entre autres au Festival international de jazz de Montréal. Au début des années 2000, elle montait un tour de chant avec ses compositions et des chansons latino-américaines, spectacle intitulé Espacios ĺntimos et ayant reçu d’élogieuses critiques partout où on l’a entendu. À partir de ce répertoire, elle a produit un disque qu’elle a réalisé avec des collaborateurs comme l’auteure Madeleine Pérusse, les pianistes Yves Léveillé, Jean-François Groulx et Lucie Cauchon, ainsi que le guitariste-compositeur Michel Cusson. Ce dernier a travaillé avec Francine à plusieurs projets (méga spectacle Ulalena à Maui à Hawaii, trame sonore de la série télévisée Tag, tournée Un homme et son péché, Cavalia, Odysseo etc.). (Source : site Web de l'artiste)